kanamara-matsuri-i-love-tokyo
Sorties

Kanamara Matsuri 2009

Je crois que je n’ai jamais été absent aussi longtemps, plus de deux mois que je n’ai pas mis les pieds sur mon blog…je ne me souvenais même plus du mot de passe. Bref, je vais essayer de corriger le tir ce mois-ci.Si je n’ai pas été très productif, en revanche j’ai pas mal bougé ces derniers temps, notamment dans la banlieue de Tokyo, ce qui donnera suite à des articles sur les villes de Yokohama, Kamakura et Kawasaki. C’est d’ailleurs cette dernière qui nous intéresses aujourd’hui.La ville de Kawasaki est une petite ville de 1.4 million d’habitants, enfin quand je dis petite ville, c’est une petite ville de banlieue de la plaine du Kanto.

Elle est située à une vingtaine de kilomètres de Tokyo et il s’agit de la 8ème ville la plus importante du Japon (ndlr: chose que j’ignorais totalement, mais si Wikipédia le dit, c’est que ça doit être vrai). Si je suis allé à Kawasaki en ce beau dimanche d’avril (et ouais ça fait déjà un bail), ce n’est pas que pour admirer les sakura de la ville Kawasaki, mais pour participer à un festival unique au monde, une nipponnerie comme seule les japonais savent les faire.

Le Festival du pénis de fer

Dit comme ça, ça peut paraître un peu tordu mais derrière chaque festival se cache une histoire. La légende raconte qu’un démon aux dents tranchantes s’était caché dans le vagin d’une jeune fille, et qu’il avait castré successivement deux jeunes hommes pendant leur nuit de noces. Un forgeron façonna un phallus de fer pour casser les dents du démon, et l’objet devint une relique sainte. Le centre du sanctuaire est un atelier de forgeron avec enclume et feu de forge.Aujourd’hui, le festival célèbre la fertilité et sert à collecter des fonds pour des maladies tel que le SIDA.Déroulement de la journée :

Départ de Tokyo à 10h30 ligne JR Keihin-Tōhoku en direction de Yokohama, c’est celle qui ressemble à la Yamanote mais en bleu. Arrivée à la gare JR de Kawasaki une demi heure après, il faut trouver le bus 23 à la gare routière en direction de Daishi et descendre à l’arrêt Wakamiya Hachiman-gu Shrine.Sur papier c’est simple, sauf que j’ai pas mal galéré pour trouver le bus 23, car dans les couloirs de la gare, les numéros de bus en se suivent pas et pire, le bus 23 était à l’emplacement du bus 9, bref là je vous dis ganbatte !

Il existe une autre façon de s’y rendre, depuis la Keikyu Kawasaki Station,  changer pour la  Daishi line et descendez Kawasaki Daishi Station,  trois arrêt plus loin.Que ce soit en bus ou en train, vous serez à moins de 100 mètres du temple si vous venez par le train, et déposez devant le temple si vous empruntez le bus.Après un bon quart d’heure en bus, me voilà devant le temple. Alors que la ville de Kawasaki semblait terriblement calme, devant le temple s’est une autre histoire, américains, européens, asiatique…un vrai rassemblement et tous là pour la même chose, voir des chin-chin (zizi).

La grande parade

A 12h00, c’est la levée des zizis, je dis des, car il y en a 3 différents :

  • Un en bois, le plus ancien (j’ai fais parti des porteurs !!!)
  • Le second en fer noir
  • Le troisième le plus voyant et le plus gros, en résine rose.

Les deux premiers sont promenés dans ville dans des temples mobiles, comme des reliques sacrées.Les reliques sortent du temple pour une procession à travers toute la ville, puis elle retourneront à leur point de départ plus tard dans la journée.

Des zizis partout !!

Le zizi est servi à toutes les sauces : en sucette, en bonbon, en navet, sculpté dans le bois… Mais pour ne pas frustrer les messieurs, il y a également des choupinettes sous formes de sucette, de glace…Bien que ce festival soit organisé avec beaucoup de sérieux, il est surtout prétexte à la déconne et à la générosité. Le  festival se tient entre la fin mars  et le début du mois d’avril,  pour vérifier la date exacte, je vous invites à consulter le site de la ville de Kawasaki avant de vous y rendre car la date n’est jamais la même d’une année à l’autre.J’ai plusieurs vidéos de ce festival mais je suis  une véritable cacahuète pour utiliser un logiciel de montage vidéo, donc je ne vous promets rien, mais ferai mon possible pour mettre ça en ligne dès que possible.En attendant, profitez des photos.

 

Article précédent Article suivant

Vous pourriez aussi aimer

5 Commentaires

  • Répondre brutus544 16 juin 2009 dans 12:52

    Merci pour cette petite touche culturelle. Les japonais sont vraiment des gens à part.

  • Répondre Sébastien 20 juin 2009 dans 10:34

    Original ce festival ! Lol

    Merci pour ton commentaire et ton compliment. Comme tu as pu le voir, j’ai encore beaucoup de boulot ! Il n’y a pas grand chose sur mon site.

    Excellent week-end et félicitations pour ton site !

    Sébastien

  • Répondre nanasse 28 juin 2009 dans 10:46

    Merci pour ce post!!

    Je viens de tomber sur ton sujet car je cherche désespérément des Matsuri pour cette été (surtout pour Aout en fait!)…
    c’etait quand le kanamara matsuri?

    Bon jvais faire un tour sur tes autres articles 😉

  • Répondre Steve 30 juin 2009 dans 16:47

    @nanasse : Le kanamara mastsuri se tient entre la fin et le début avril, la date étant variable d’une année à l’autre. Si tu cherche des infos sur les matsuri, je t’invite sur l’excellent site de David http://www.japonfestivals.com/?id_rubrique=&month=8 (l’url correspond au matsuri durant le mois d’aout).

  • Répondre Discov-art 25 juin 2010 dans 10:32

    haha enorme, je connaissais pas ce festival 🙂
    et merci pour le lien japonfestivals, ça va bien me servir lorsque je serai sur place

  • Laisser un commentaire

    Powered by themekiller.com